Accueil
 


LES ORGUES DE DOURGES


 L'Abbé Maurice MACQUART a entrepris avec enthousiasme la réfection des orgues données par le Collège Saint François de Bouvigny à la Paroisse Marcel CALLO.

Nous relaterons régulièrement l'avancement des travaux dans l'église de Dourges.

...

HISTOIRE DE L’ORGUE

En 1964,  un professeur du petit séminaire de BOUVIGNY BOYEFFLES, l'abbé A. BREVART (ancien doyen de CARVIN) était en relation avec un jeune allemand de FRANCFORT qui se préparait à la prêtrise.

Ce jeune habitait dans la paroisse Saint Etienne dont l'église avait été détruite pendant la guerre 40 – 45.

Malgré cette destruction l'orgue était encore en bon état, mais la paroisse avait décidé de le remplacer. Et c'est ainsi que ce jeune séminariste avait proposé de le donner au petit séminaire de Bouvigny. Il a été installé dans la chapelle du petit séminaire…

 

Avec l'abbé BREVART nous avions transporté de Francfort à Bouvigny une partie de l'orgue avec une camionnette. A l'époque la douane existait encore et nous avions réussi à avoir un laisser passer signé de Valery Giscard d'Estaing, alors ministre des finances.

Depuis quelques années le petit séminaire est devenu le collège Saint François et la chapelle a été désaffectée.  L’orgue devenu inutile  s'est peu à peu détérioré.

Ayant été professeur quelques années dans ce petit séminaire j'ai demandé à la direction de le reprendre pour le remonter dans une des églises de la paroisse Bienheureux Marcel CALLO.

 L'Équipe d'Animation Pastorale a décidé de l'installer dans l'église de Dourges.

Aidé par Etienne CAUCHE nous l’avons  donc démonté en repérant bien tous les éléments.

 A l’heure actuelle l’orgue est en cours de montage après restauration.

 Il a fallu regarnir de peau d'agneau à peu près deux cents petits soufflets et réparer le gros soufflet qui donne l'air sous pression.

Cet orgue est à commandes pneumatiques : cela explique les nombreux conduits (en plomb ou en plastique) qui vont des touches du clavier à chaque tuyau. Les tuyaux sont soit en étain (il faut les manier avec beaucoup de précautions), soit en bois, soit en zinc. Leur sonorité est incomparable et nous espérons que les paroissiens pourront bientôt  en profiter.

Abbé Maurice MACQUART.

Orgue dans la Chapelle de Bouvigny

DOURGES, le 5 août 2007 : elles chantent...encore quelques petits réglages...